Presse

Le vaccin russe contre le coronavirus: l'histoire de Spoutnik, qui nourrit la fierté des Russes

Suite à l'annonce par le gouvernement russe d'un nouveau vaccin contre le coronavirus, on a appris que le nom « Spoutnik V », faisant allusion à la première conquête spatiale du pays, avait été choisi pour cette découverte scientifique, qui pourrait servir à lutter contre la pandémie.

« Ce matin, pour la première fois au monde, un vaccin contre le coronavirus a été enregistré », - a annoncé le président russe Vladimir Poutine, et il a assuré que l'efficacité de cette découverte était garantie, malgré l’absence des essais cliniques réglementaires, requises pour pouvoir déclarer que la solution susceptible de mettre fin à la pandémie une fois pour toutes était trouvée.

Le nom sous lequel le nouveau médicament a été enregistré (Spoutnik-V), remonte à l'âge d'or de l'exploration spatiale soviétique. Le 4 octobre 1957, Spoutnik-1 est lancé, premier satellite artificiel dans l’histoire de la course spatiale, qui a valu à l'Union soviétique le titre de « pionnier » dans ce domaine.

L’engin mesurait 58 centimètres de diamètre, pesait 84 kilogrammes, comportait quatre antennes et se déplaçait à une vitesse de 29 000 kilomètres à l'heure. Le nom du vaisseau spatial ne contenait aucun secret particulier: c’est simplement l’équivalent russe du terme "satellite"; et ces jours-ci le nom est à nouveau mentionné, quoique dans un contexte très différent de la conquête de l'espace.

Trois mois après le lancement, Spoutnik-1 est retourné sur Terre et s'est effondré en entrant dans l'atmosphère, alors que sa mission a déjà été plus qu'accomplie, et l'Union soviétique est devenue l'auteur de l'épisode historique qui lui a permis de se lever au rang des grandes puissances.

À cette époque il y a eu une compétition acharnée entre l'Union soviétique et les États-Unis pour la suprématie spatiale, et les deux pays ont cherché à démontrer leur potentiel scientifique.

À l’époque actuelle cette compétition réapparaît, mais cette fois-ci, elle vise à trouver un moyen de se débarrasser d'un virus inattendu et très contagieux qui affecte toute la planète.

Au jour d’aujourd’hui, la Russie et les États-Unis ont développé leurs moyens respectifs pour se protéger contre le coronavirus, mais c'est Poutine qui a annoncé la nouvelle et assuré que le vaccin pourrait créer une immunité durable contre le virus.

Votre message a été envoyé avec succès